LE PROJET DE RENOVATION DU STADE VELODROME

Symbole de la culture de la ville, le stade Vélodrome est un des lieux mythiques de Marseille. Il est le lieu de toutes les passions, de toutes les rencontres, de toutes les fêtes, de toutes les générations. Théâtre des plus belles victoires de l’Olympique de Marseille, arène où se sont affrontées les équipes les plus prestigieuses de la Coupe du Monde de football en 1998 et de la Coupe du Monde de rugby en 2007, le Stade rénové fera bientôt vibrer, à nouveau, tous les passionnés du ballon rond lors de l’Euro 2016.

Vue aérienne du Stade Vélodrome et de l'esplanade Jean Bouin

UN STADE HAUT DE GAMME, CLASSÉ UEFA ELITE

Ville dynamique en plein développement, la Cité phocéenne souhaite aujourd’hui disposer d’un stade à l’image de ses ambitions de métropole euroméditerranéenne. C’est pourquoi ce projet d’agrandissement, de modernisation et de couverture du stade Vélodrome, était indispensable, notamment dans la perspective de l’accueil du Championnat d’Europe de football 2016. Grâce au stade Vélodrome des 50 prochaines années, Marseille exportera son image au-delà des frontières de la Cité Phocéenne.

Un stade aux lignes épurées, un équipement polyvalent et d’une grande fonctionnalité, un projet d’exploitation à la hauteur des ambitions de la Ville afin de rivaliser avec les grandes métropoles européennes et le développement d’un quartier cohérent : tels sont les objectifs de la reconfiguration du stade Vélodrome et de ses abords !

UN STADE PLUS GRAND, PLUS CONFORTABLE POUR LE PLAISIR DE TOUS

Les 67 000 places seront intégralement couvertes, et protégées du vent. Le confort et la sécurité de tous seront accrus. Le projet du nouveau stade Vélodrome dessine une enceinte de 67 000 places plus spacieuses, dont tous les sièges seront renouvelés pour être plus confortables. Plus de 6 000 places seront affectées aux VIP que ce soit en loges ou en «business seats».

La partie haute de la tribune Ganay sera refaite et la totalité de la tribune Jean Bouin sera reconstruite. Dans cette nouvelle configuration, les places seront plus proches de la pelouse, offrant une meilleure visibilité. Les piliers soutenant la toiture n’affecteront pas la visibilité. Ils se situeront bien en retrait aux quatre coins du stade. La puissance d’éclairage sera augmentée et repartie tout le long de la charpente pour un meilleur équilibre. Enfin, le nouveau Vélodrome offrira des conditions optimales de confort, notamment grâce à l’augmentation significative du nombre de buvettes et de sanitaires.
Vue intérieure du nouveau Stade Vélodrome

UN PARVIS REHAUSSÉ, POUR PLUS DE SÉCURITÉ

Les parvis actuels seront rehaussés. Cela permettra d’abriter sous ces parvis la zone réservée aux sportifs, les zones techniques, les stationnements des joueurs, des officiels et des supporters adverses. Ces parvis abriteront également une Voie de Services Intérieure (VSI), véritable tunnel qui fera le tour du stade et permettra aux services de sécurité d’atteindre rapidement n’importe quelle zone du stade. Les parvis seront ainsi rendus aux piétons, leur permettant notamment de faire le tour du stade à pied.
Parvis Jean Bouin depuis le Boulevard Michelet



LE CONTRAT

Le partenariat Public / Privé entre Arema et la mairie de Marseille sera d'une durée de 35 ans et porte sur :
  • L'agrandissement du Stade Vélodrome de 60 000 à 67 000 places et sa couverture
  • La construction d’un stade de rugby / athlétisme de 4 100 places
  • L'entretien, la maintenance et le GER du Stade
  • L'exploitation commerciale du Stade depuis le 1 juin 2011 et sa mise à disposition à l'Olympique de Marseille 25 jours par an
  • Le développement d'un programme immobilier de 100 000 m² au sein d'un nouvel éco quartier crée autour du Stade
  • Tout en assurant une jauge minimale de 40 000 spectateurs pendant les matchs de l'OM durant les travaux
Les partenaires du projet sont :
  • La Ville de Marseille
  • Les associés au sein d’AREMA (GFC Construction, Exprimm, Caisse des Dépots et Consignations, Caisse d’Epargne, Fonds OFI InfraVia, FIDEPPP, Architectes SCAU (A. Zublena) et Didier Rogeon, BET : EGIS / BETEREM / Garcia Ingénierie, BC / CSPS : SOCOTEC, Contrat d’entretien maintenance : EXPRIMM)

LE FINANCEMENT

Le coût global du projet, hors immobilier, s'élève à 267,273 M€
  • 132,5 M€ de contributions publiques (50%) dont :
    • 28 M€ de l’Etat
    • 12 M€ de la Région
    • 30 M€ du Conseil Général
    • 20 M€ de la Communauté Urbaine
    • 42,5 M€ d’avances sur redevances de la Ville de Marseille (ab initio)
  • 30,3 M€ de valorisation foncière
  • 104,473 M€ de préfinancement AREMA (fonds propres, dette Dailly)
  • 23,5 M€ de redevances brutes versées par la Ville de Marseille sur 31 ans.
A DEDUIRE : 12,5 M€ de recettes garanties d’AREMA à la Ville (RBE) et le Loyer OM

PHOTOS

Futur Parvis Ganay
Futur Parvis Jean Bouin
Vue aérienne du futur Stade Vélodrome
Vue aérienne du futur Stade Vélodrome
Eclairage du Vélodrome
Le futur stade Vélodrome illuminé
Illumination de la charpente du Vélodrome en bleu
Aménagement du Parvis Ganay

===> Toutes les photos du chantier ici

LE CHANTIER EN VIDEOS


===> Toutes les vidéos du chantier ici


Source : Arema